Accueil

smiley : smiley_smile La fin de l'argent liquide

Un article de Marianne expliquant les raisons pour lesquelles les banques veulent supprimer l'argent liquide : Pourquoi ils veulent liquider le liquide - Marianne 24/01/2020.
Voici les raisons:

  1. lutte contre la fraude fiscale et le terrorisme (comme d'habitude)
  2. lutte contre les crypto-monnaies (ces vilaines monnaies qui échappent à tout contrôle étatique)
  3. la porte de sortie de l'enfer des taux négatifs

La troisième raison est certainement celle qui pousse le plus les banques à aller dans cette direction. L'objectif est de répercuter les taux négatifs que la BCE impose aux banques, sur les clients. Mais si l'argent que vous laissez sur votre compte subit un taux négatifs (c'est à dire qu'il diminue), alors vous allez le retirer et concerver vos billets sous votre matela. La parade : supprimer le liquide. Avoir votre argent à la banque deviendra alors une obligation (quid de ceux qui n'ont pas de compte ? Un SDF sera-t-il, à l'avenir, obligé de s'ouvrir un compte en banque ? Et quelle banque lui ouvrira un compte ?), et les banques, se concertant entre elles, pourront ainsi librement appliquer un taux négatif sur vos dépôts.

Science-Fiction ?

En attendant, après avoir supprimé les billets de 500€, on commence par supprimer les pièces de 1 et 2cts:

La fin annoncée des pièces de 1 et 2 cts - LCI 29/01/2020

 

Sunday 02 February à 20h30 par Manchester | # | 2 commentaires

smiley : smiley_smile Liban : les banques en faillite

Les banques libanaises sont en faillite, empêchant leurs clients de retirer leur argent comme ils le veulent. Faire la queue des heures à sa banque pour en ressortir avec seulement 200$ pour tenir une semaine est devenu le quotidien des libanais. Voilà ce qui se passe dans ce pays qu'on surnommais souvent la Suisse du Moyen-Orient :

 

  1. Le Liban asphyxié par la crise bancaire - La Croix du 20/012020 
  2. Liban : les tensions se multiplient entre les banques et leurs clients - RFI, le 04/01/2020
  3. En pleine crise, les Libanais bataillent avec les banques pour retirer leur argent - La Croix du 31/12/2019
  4. Au Liban, les banques sont techniquement en faillite - France Culture le 27/01/2020
  5. Liban : "Je dois mendier auprès de la banque pour retirer mon propre argent" - Libération du 10/12/2019
  6. Liban : les banques retiennent les salaires des fonctionnaires, accuse un ministre - Le Point le 24/12/2020

 

Friday 31 January à 08h45 par Manchester | # | 1 commentaire

smiley : smiley_angel Culture économique

 Quelques explications très très claires concernant certains termes économiques :

  1. The repo market explained : une vidéo de 2009 de Paddy Hirsch, toujours tout à fait d'actualité
  2. Quantitavite Easing Explained : une vidéo de 2008 de Paddy Hirsch, toujours tout à fait d'actualité
  3. The crisis of credit visualised : une excellente vidéo qui explique la crise du crédit de 2008

 

Tuesday 07 January à 22h44 par Manchester | # | 1 commentaire

smiley : smiley_thumbs_down Banksters II : le braquage de l'Irlande

Deuxième épisode de ma petite série sur les banksters. La dernière fois nous avons parlé du braquage de l'Islande, et comment la plus grosse banque du pays, via sa filliale Icesave, a failli endèter les 300 000 islandais à hauteur de 10 000 euros par personne. Voler plus de 10 000 euros à plus de 300 000 personnes en un seul coup, ça c'est du braquage. Il s'en est fallu de très peu. La colère populaire engendrant un énorme mouvement de protestation baptisé la révolution des casserolles, force les dirigeants à organiser un referendum, lors duquel les Islandais refusent de supporter le poids de la dette d'Icesave. Malgré tout, le PIB tombe de 10% en un an, et la monnaie islandaise perd 60% de sa valeur face à l'euro.

Aujourd'hui nous allons parler de l'Irlande, cette ile de 4 millions d'habitants, dont le dynamisme économique lui avait donné le surnom de Tigre Celtique.

Le scénario est assez similaire à l'Islande. Après une grande période de boom, où les principales banques irlandaises se sont mis à jouer de plus en plus gros sur les marchers financiers, le retournement de 2008 les asphixie rapidement. Les banques n'arrivent plus à se refinancer pour honorer leurs échéances. Elles appellent alors le gouverment au secour. Le gouvernement irlandais tente d'abord seul de les sauver, mais devant l'ampleur des pertes, s'en montre incapable et fait alors appel à l'Union Européenne et au FMI.

En 2010, un plan de sauvetage à 85 milliards d'euros est finalement élaboré avec l'Union Européenne et le FMI. L'Irlande est sauvée, les banques nationnalisées peuvent se décharger de leurs dettes pourries auprès d'une bad bank, spécialement créée pour celà : la NAMA (National Asset Management Agency).

Tout ceci a un cout : la dette irlandaise explose. La crise la multiplie par 4.

Evolution de la dette irlandaise - source

Et les aides du FMI et de l'Europe ne se sont fait qu'à certaines conditions. Les mesures d'austérité pleuvent sur l'Irlande :

  • hausse des impôts
  • hausse de la TVA à 23%
  • baisse des alègements fiscaux sur les retraites
  • baisse de 5 à 9% des retraites des fonctionnaires
  • suppression de 25 000 fonctionnaires
  • baisse des salaires d'embauche des nouveaux fonctionnaires
  • baisse de 5% de la pluparts des allocations sociales
  • hausse des frais de scolarité à l'université

Pour plus de détails, en dehors de WikiPedia, vous pouvez aussi lire Regard sur la crise irlandaise sur cairn.info.

 

Sunday 08 December 2019 à 12h00 par Manchester | # | 1 commentaire

smiley : smiley_confused Distributeur automatique à crypto-monnaie : la France très loin derrière

Le site coin ATM répertorie les distributeurs automatiques fonctionnant avec des crypto-monnaies. Le  principe est simple : le distributeur  possède une adresse sur les réseaux Bitcoin, Ethereum, etc ... et il vous suffit de lui envoyer de la crypto-monnaie à son adresse pour  qu'il vous distribue la somme correspondante en monnaie locale.

Sur sa  page répertoriant le nombre de ces distributeurs automatiques par pays, Bit ATM Radar nous apprend qu'il existe plus de 4000 de ces automates aux USA et plus de 700 au Canada (pour 38 millions d'habitants).

Si l'on regarde en Europe, ce sont les Royaumes-Unis qui tiennent la tête avec 295 distributeurs.

Voici un petit tableau pour les pays de l'Europe de  leur nombre de distributeurs automatiques à  crypto-monnaies :

Royaumes-Unis 295
Autriche 188
Espagne 85
Suisse 81
Tchéquie 71
Grèce 66
Italie 60
Pologne 55
Allemagne 44
Roumanie 39
Slovaquie 39
Hollande 27
Hongrie 21
Belgique 14
Slovénie 14
Finlande 12
Irlande 12
Portugal 9

Et la France dans tout ça ? Ce pays moderne toujours à la pointe ?

On peut constater sur  coinATMradar  que la  France possède 3 distributeurs : un à  Avignon, un à  Monaco et le dernier au Havre. mmmm ... pourquoi un tel retard dans l'hexagone ?

Histoire de vérifier comment ça marche, voici une vidéo d'une personne qui achète des bitcoins à Londres :

 

Et en voici une d'une personne qui retire de la monnaie en payant en bitcoin :

 

Saturday 07 December 2019 à 11h14 par Manchester | # | commenter
Précédent : Banksters I : 2008, le braquage de l’Islande
 
Hébergé par karmaos.com